Les blagues de André-Marie 1

 

 

   Blagues

C'était il y a quelques jours, j'allais plancher devant un jury compsé de quatre trois personnes.
- Je suis d'origine béninoise.Je suis linguiste et j'ai soutenu sur les langues endogènes.
Voici mon introduction:
" Le Bénin dispose d'une panoplie de langues endogènes dont certaines prises séparément ou ensemble forment des ethnies au nombre desquelles nous avons entre autres les Mina, sawhè, xlwa, xwedah (houedah), dendi, fon, goun.
La particularité chez les Mina, popo et tutti quanti c'est qu'ils tutoient tout le monde(une petite de 13 ans dit à un septuagénaire: noukè odja pleo? Tu veux acheter quoi?). Autre chose quand tu manges dans le même plat qu'eux, il ne faut jamais oser manger la tête du poisson anh, aha non non faut pas faire ça sinon le lendemain nuit en te douchant, tu te croiras entrain d'utiliser l'eau de pompe de chez toi, mais non tu te baignes sans le savoir dans le lac Ahémé.  Attention je n'ai rien contre les Mina, les popos anh, ma meilleure amie est de Grand Popo et j'adore son dhakouin.
 Le sawhè, les adja et tutti quanti, eux ils n'ont pas besoin de contrôler  leurs femmes pour savoir si elles ont commis l'adultère ou pas. Le contrôle se fait à distance: tu couches avec la femme d'un adja, ton prochain acte sexuel se fera là-haut(au ciel).
Aussi faut-il préciser qu'il y a d'exception. Tous ne contrôlent pas à distance: seconde catégorie.Autre particularité, quand la femme d'un adja de cette seconde catégorie découche et que le mari apprend ça dans le quartier, il prend son velo pour aller chez l'amant: règlement de compte. Mais arrivé là bas c'est plutôt l'amant qui l'attend avec coupe-coupe en lui posant la première question: dé yan nin zizi ba? Noué dja wor? Traduction: tu sais pas bander (pour dire en réalité tu ne sais "yèrè" cad "mougou comme le disent les petits d'aujourd'hui, alpha blondi dit Waka waka)? Tu veux faire quoi?
Au fond l'amant son intention est de  "tada" le djègan du mari qui a en fait un djègan kpèvi pour que la femme adultère n'ait plus d'autre choix que de venir chercher encore encore comme Dolait. Attention je n'ai rien contre Adjanou anh, ma petite amie est Miss COUFFO et j'adore son marioc.
 
La particularité chez les fons est qu'ils sont de mauvais coeur. Eh c'est pas moi j'ai dit ça deh, c'est les gens ils ont dit et j'ai dit aussi. La femme fon peut tout faire pour te maintenir toi homme là ( j'adore cette chanson de BIGSTORM "CHERI TU M'AS GBASSE"...). Les hommes fon quant à eux, ils ont encore cette folie de guerre en eux, euuuh l'esprit belliqueux voilà comme au temps des GBEHANZIN, AKABA et tutti quanti. Ils vont simplement voir le dah et c'est fini pour toi. Attention je n'ai rien contre les fon anh, le P.R AGBONNON est fon de Ouidah et j'adore Novotel Ibis et j'adore aussi les histoires de tentative de coton, attention inh ne déformez pas mes mots inh je dis bien tentative de coton.
Les particularité chez les Dendi c'est qu'ils sont reconnaissables même de loin: ils parlent trop comme les bariba.  On m'a appris en Droit des Conflits Armés que pour reconnaitre et attribuer la casquette de combattant ) une personne, il faut entre autre comme critère le port ouvert des armes et bien oui, les dendi leurs armes c'est leur bouche. Le dendi ou le bariba, nie même les faits que tout le monde sait vrais, il  te ment de la tête au pied et toi même tu es content. Attention je nai rien contre les dendi Iinh,  j'adore les Aboubacar et les concours frauduleux..ehe eheeee je n'ai  appelé de nom de personne anh, j'ai dit Aboubacar mon ami qui était gardien au ministère du travail. Attentuon je n'ai rien contre les dendi anh, jadore la viande de boeuf.
Je voulais finir sur les goun quand les membres du jury m'ont coupé: " eeeh Monsieur, vous vous foutez de nous? on a déjà décidé de votre sort". En fait je les ai compris parce que parmi les trois, un avait porté pantalon et chemise tous tissés, chapeau avec plume en haut, le deuxième était en pagne plus chemisette blanche serviette au cours et le troisième, costume des baba (2.325F). J'ai su en même temps d'où ils venaient eux tous.
Mais je les ai repris tous, asseyez-vous, je n'ai pas fini chers Messieurs. La particularité chez nous les Goun, c'est que nous gardons bien la capitale, nous prenons bien soin du Président de la République (Mme Claudine GBENANGNON),  depuis notre arrivée au perchoir de l'Assemblée (HOUNGBEDJI) les députés ne prennent plus l'hémicycle comme un couvent de vodoun ou tout autre lieu de distraction où tout le monde peut taper les mains, les tables gbogbo gbooo et bidules.
Et puisque je suis Goun, ma particularité est que je suis André-Marie, et je peux décider de votre sort. Celui qui décide du sort de quelqu'un ici c'est moi. Et pendant que je parle vous vous taisez et vous me suivez chers membres de jury parce que je suis à même de décider de votre sort.  Il suffit seulement que je vois mon frère Pierre(qui détient la clé du ciel) pour qu'il vous ferme la porte au nez. Vous allez dire que vous êtes amis à André, il vous dira qu'il ne vous connait pas trois fois. Vous le savez expert en reniement non? Ok
Et vous chers lecteurs, la dernière particularité chez moi c'est que je suis gentil, doux, je vous fais rire, vous sortez vos dents blanches mais moi je m'expose aux risques d'emprisonnement et bien dans une prison noire.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.